Les problèmes de sommeil sont fréquents chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Certaines personnes dorment plus pendant la journée et sont éveillées et agitées la nuit. D’autres encore ne sont plus capables de faire la différence entre la nuit et le jour, ou alors ces personnes ne sont simplement plus aussi actives qu’avant et ont par conséquent besoin de moins de sommeil. Il est important d’essayer de reconnaître ce qui peut causer le problème. Si cela provient de l’environnement nous vous aidons dans cet article à analyser les causes et trouver des solutions pour minimiser les troubles du sommeil.

Causes environnementales

L’environnement de la personne malade peut avoir un impact négatif sur son sommeil. La température de la chambre peut être trop froide ou trop chaude pour la personne. Un mauvais éclairage peut  également désorienter une personne malade d’Alzheimer. Des changements dans l’environnement, comme déménager dans une nouvelle maison ou devoir être hospitalisé, peuvent également nuire au sommeil de la personne.

Les solutions pour réduire les troubles du sommeil

  • L’environnement de la chambre

Instaurer des repères environnementaux va permettre de favoriser le sommeil : Des rideaux opaques qui cachent bien la lumière du jour, un réveil qui diffuse de la musique douce, une veilleuse qui permet d’éviter la confusion nocturne… Des outils existent notamment pour améliorer l’endormissement et la qualité du sommeil comme le Dodow. Assurez-vous que le lit et la chambre sont confortables. Des objets familiers peuvent aider à l’orientation comme des coussins ou couvertures que la personne affectionne. Le miroir peut provoquer un stress inutile pour les malades d’Alzheimer surtout lorsqu’il est dans la chambre et que la personne se voit dedans la nuit. Cela peut être utile de le déplacer.

  • La mise en place d’une routine du sommeil

Mettre en place une routine du sommeil régulière permettra d’améliorer la qualité du sommeil chez les personnes malades d’Alzheimer. L’idéal est d’adopter des heures fixes de coucher et de lever. Vous pouvez utiliser des plannings pour montrer à la personne le temps de sommeil idéal pour elle.

Planning semaine en bois : Ce planning, coordonné avec les horloges Synopte, est pratique et facile à utiliser. Il se présente sous la forme dun tableau magnétique, sans vitre, et sutilise avec les mêmes pictogrammes que les horloges.

Horloge synopte : Le Synopte est à la fois une horloge, un emploi du temps et un Timer. Pour se situer dans la journée, il s’appuie sur des repères visuels et non sur des heures. Il matérialise une journée de 24 heures et la structure en 5 grandes périodes identifiables représentées par des couleurs. Permet d’apprivoiser la notion de temps.

  • Anticiper dans la journée le sommeil de la personne

Essayez de vous assurer que la personne fait suffisamment d’exercice. Essayez de faire une ou deux promenades chaque jour pour favoriser la qualité du sommeil. En effet, une étude, publiée en 2011 dans le Journal of the American Geriatrics Society, suggère que marcher pendant la journée permettrait d’améliorer le sommeil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Vous pouvez également mettre en place avec la personne une thérapie lumineuse au cours de la journée. Pour les personnes qui ne peuvent pas sortir au moins une heure par jour, la luminothérapie peut améliorer le sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *