Quand on pense accessibilité on pense directement à l’accessibilité motrice. Cela est une erreur car il existe différentes formes d’accessibilité comme : l’accessibilité sensorielle, l’accessibilité cognitive ou encore l’accessibilité numérique.  Dans le cas des personnes malades Alzheimer, comment peut-on rendre accessible un lieu de vie ? Et quelles accessibilités doit on travailler plus particulièrement ? On vous conseille dans cet article !

L’accessibilité cognitive

Elle se définie par la faculté mentale d’avoir accès aux espaces et aux informations nécessaires à la compréhension de ceux-ci. Pour faciliter la compréhension vous pouvez adapter les informations en langage visuel, avec des pictogrammes. On peut par exemple utiliser les pictogrammes pour informer des pièces de la maison ou encore pour expliquer des routines (hygiène, repas…).

Voici quelques solutions pour améliorer l’accessibilité cognitive à la maison ou en établissement :

 

>> Pictogrammes ideomodule – ado/adultes

>> Tableau séquence parlant

>> Le logiciel Symwriter pour écrire en pictogrammes

>> Cartes à enregistrer 

>> Des pictogrammes pour faciliter l’accessibilité cognitive

Un lieu plus sûr

Un lieu accessible pour les personnes malades Alzheimer est un lieu sûr. Pour rendre une maison plus sûre voici quelques conseils :

  • Mettre dans un endroit protéger (ou fermer) les objets présentant un risque de brûlure en cas de mauvais usage ou d’une mauvaise reconnaissance : fer à repasser, allumettes…
  • Contrôler l’état des fils électriques et éviter qu’il ne soit en plein milieu pour éviter les chutes
  • Enlever les ustensiles coupants ou tranchants : couteaux, rasoirs, ciseaux…
  • Retirer les objets qui se trouvent sur le passage et qui peuvent entraîner des chutes : tapis non collé, fils…
  • Vérifier que la personne ne puisse pas s’enfermer à l’intérieur d’une pièce

Accessibilité motrice

Au niveau l’accessibilité motrice vous pouvez travailler au niveau de la préhension pour faciliter l’usage d’objets pour maintenir l’autonomie et/ou favoriser la participation. Pour faciliter la préhension voici quelques outils :

>> Tubes d’adaptation par 6

>> Boucles de préhension

 

>> Tirettes habillage facile 

>> Eazyhold par 2 – Ado/Adulte

 

 

>> 3 conseils pour faciliter la préhension

 

Cet article est bien sûr non exhaustif et il y a encore beaucoup d’éléments à mettre en place pour plus d’accessibilité. Si vous avez d’autres idées ou conseils à nous donner, n’hésitez pas à nous les dire en commentaire de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *