Conseils aidants 5 questions à ne jamais poser à une personne alzheimer

Publié le 04 avril 2018 / par Amandine / Temps de lecture estimé 3 min.

0

5 questions à ne jamais poser à une personne Alzheimer

Il est parfois difficile de savoir comment bien communiquer avec un patient ou bien un proche qui a Alzheimer. Alors pour vous aider, découvrez dans cet article 5 questions (des exemples bien entendu) à ne pas dire à une personne avec Alzheimer.

Tu es sûr que tu n’as pas d’enfant ?

Il est inutile de montrer à la personne malade Alzheimer qu’elle a fait une erreur ou qu’elle s’est trompée. Il est important pour le malade de garder la face et de ne pas sentir qu’il a tort, cela le mettrait dans l’embarras et vous aussi. Il est alors inutile pour vous comme pour lui d’être mal à l’aise durant un moment d’échange et de partage.

Tu ne te souviens pas qu’il est mort ?

Il n’est pas rare, qu’une personne oublie que certains de ses proches soient décédés. Dans ce cas là, n’essayez pas de rappeler à la personne malade Alzheimer la mort d’une personne qui lui tenait à cœur. Pourquoi cela? Et bien la première raison est que cela risque fortement de la toucher et de l’attrister. La seconde raison est qu’elle pourrait se mettre en colère en pensant que vous lui mentait. Et la troisième raison est qu’elle risque d’oublier rapidement l’information et de croire à nouveau que la personne en question est encore en vie.

Qu’as tu fais hier ?

Cette question des plus banale pour nous peut s’avérer être une véritable épreuve pour les personnes malades Alzheimer. En effet, il ne faut pas oublier que la mémoire fait très souvent défaut et comme nous vous l’avons dis dans la première question il est inutile de mettre le patient dans l’embarras. Vous pouvez cependant dire : « La dame m’a dit qu’hier vous aviez écouté de la musique et que tu avais beaucoup aimé ».

>> Affiche : 10 conseils pour communiquer efficacement avec une personne malade Alzheimer

Tu as vu qui a été élu ?

Ici nous avons pris le partie de prendre l’exemple de la politique mais on aurait pu prendre un tout autre sujet. C’est uniquement pour vous informer qu’il est inutile d’aller sur des sujets contrariants pour le patient. Cela pourrait le mettre en colère et faire éclater une dispute non nécessaire. Donc si vous connaissez des sujets épineux pour la personne, mieux vaut les éviter.

Vraiment, tu crois avoir raison ?

Il n’est pas nécessaire de contredire votre proche ou patient. Cela finira forcément par de la colère et de la contrariété pour la personne démente. Si vous n’êtes pas d’accord avec la personne, ne dites rien et laissez là, vous ne gagnerez pas à vouloir avoir raison. De plus, il est préférable de passer un moment agréable plutôt que de se disputer.

>> Retrouvez toutes nos solutions pour les malades Alzheimer sur notre site hoplavie.fr

Source :
http://www.huffingtonpost.fr/marie-marley/conseils-personne-alzheimer_b_3693652.html

 

 

 

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑